EXTRAIT : Il a été révélé qu’un groupe de chercheurs utilisait des porcs vivants à la place des fameux mannequins de crash test.

Articles Presse A+GLASS : Des porcs utilisés pour des crashs tests en Chine

Cliquez ici pour Nous Appeler Gratuitement

Publié par aplusglass.com – Mise en ligne le 05/11/2019

La Chine a parfois recours à des expériences d’un autre temps dans le domaine automobile. Elle le prouve encore avec cette triste nouvelle d’utilisation de porcs comme comme mannequins de crash test.

 

Il a été révélé qu’un groupe de chercheurs utilisait des porcs vivants à la place des fameux mannequins de crash test dans des tests de simulation de collision à grande vitesse. On sait qu’au moins sept porcs sont morts au cours de ces tests. Lorsque la nouvelle a passé les frontières de la Chine, de nombreuses organisations internationales en faveur de la protection des animaux ont accusé ces enquêteurs de cruauté inutile.

 

Des expériences sans valeur scientifique

 

Apparemment, quinze porcs vivants ont été soumis à ces tests. Ils étaient attachés à des sièges et des chaises pour bébé afin de simuler des collisions à grande vitesse. Comme nous l’avons dit, sept d’entre eux n’ont pas survécu, tandis que les autres ont subi toutes sortes de blessures, allant d’entailles aux fractures en passant par les ecchymoses internes. Les pauvres animaux ont souffert quelques heures de plus, mais ont finalement été sacrifiés.

 

Il est vrai que les scientifiques ont effectué des autopsies minutieuses pour découvrir comment les porcs étaient blessés. Les chercheurs ont justifié l’utilisation de porcs vivants par le fait que leur anatomie était « similaire » à celle d’enfants humains.

 

Mais cela ne convainc pas les militants de PETA indignés qui, dans une déclaration, ont dénoncé ces pratiques, à la fois pour leur cruauté et pour leur futilité : « Les porcs ne s’assoient pas naturellement dans les sièges d’auto. Leur anatomie étant également très différente de celle des humains, les données obtenues à partir de ces expériences horribles sur des animaux ne sont pas applicables aux victimes d’accidents de voiture. (…) Les constructeurs automobiles ont découvert il y a des années que de telles expériences n’avaient pas de valeur scientifique. »

 

Il est vrai que, dans le passé, les constructeurs automobiles utilisaient des animaux vivants dans des crashs tests, mais avaient cessé de le pratiquer depuis longtemps. Déjà en 1993, General Motors avait décidé d’abandonner ces pratiques. Il semble que certaines choses aillent moins vite en Chine.

Des questions sur votre vitrage automobile ? Contactez nos experts gratuitement.

Nos centres vous accueillent pour tous vos problèmes de vitrage et d’éclairage automobile. Besoin de changer un pare-brise ? Vous désirez un remplacement d’optique de phare ? Nous nous occupons de vous quelque soit votre sinistre. Qu’il soit couvert ou non par votre assurance Bris de Glace, un seul réflexe : A+GLASS

Réservez en Quelques Clics !

PRENEZ RENDEZ-VOUS
TROUVEZ UN CENTRE