EXTRAIT : Un pourcentage élevé d’accidents de la route se produit en hiver. De tous les phénomènes météorologiques, le plus dangereux est peut-être la glace.

 

Articles Métiers A+GLASS : Comment conduire sur une route avec de la glace ?

Cliquez ici pour Nous Appeler Gratuitement

Publié par aplusglass.com – Mise en ligne le 20/12/2020

nuit

Un pourcentage élevé d’accidents de la route se produit en hiver. Moins d’heures de lumière et le mauvais temps ne facilitent pas la tâche des conducteurs. De tous ces ennemis, le plus dangereux est peut-être la glace. Ce n’est pas que le brouillard, le vent, la pluie ou la neige soient sans effets, mais la glace a cette composante de surprise qui ne se produit pas avec d’autres éléments météorologiques.

Lorsque vous conduisez avec de la glace sur la route, il y a une maxime : la tranquillité. Il existe un certain nombre de techniques, que nous vous expliquons ci-dessous. Mais il vaut mieux ne pas avoir à les utiliser.

Vitesse adéquate : 

Si vous vous approchez d’une zone où il y a sûrement du verglas, réduisez votre vitesse avant de l’atteindre. Une fois dedans, il faut essayer de ne pas tourner le volant (ou de le faire de manière très subtile).

Pas de freinage brusque : 

L’une des réactions les plus courantes lorsque vous sentez que les pneus perdent de l’adhérence est d’appuyer fortement sur la pédale de frein. C’est inutile, la seule chose que vous obtiendrez est de perdre plus de contrôle. Il est recommandé d’appuyer doucement et à plusieurs reprises sur la pédale pour ralentir, sans perdre le contrôle du véhicule.

Accélérations en douceur : 

Sur la glace, les pneus n’adhèrent pas comme sur l’asphalte. Ils ont besoin de plus de temps pour atteindre cette surface. Une accélération rapide fait perdre plus facilement le contrôle de la voiture. Pour gagner en traction, l’idéal est d’accélérer en douceur. 

Délicats mouvements du volant : 

Si votre voiture glisse, il faut retirer le pied du gaz. Lorsque vous retrouvez la traction, grâce à l’ESP (contrôle électronique de la stabilité), la voiture récupère d’elle-même la trajectoire que vous indiquez au volant. La même chose se produit avec l’aquaplaning : il faut laisser la voiture glisser jusqu’à ce que le pneu trouve une adhérence.

Ne pas monter dans les tours : 

Il ne faut pas dépasser 2500 tr/min. Sinon vous risquez de faire tourner plus vite les roues et augmenter les risques de dérapage.

Conduire sur la glace est le contraire de la course. Avant de partir en voyage, vérifiez les conditions météorologiques et routières. Évitez de prendre le volant si vous n’êtes pas obligé de le faire.

Voici les zones où l’on retrouve fréquemment du verglas :

Zones humides et ombragées, en particulier dans les zones de montagne.

Sur les ponts et les viaducs (et sous eux).

Entrées et sorties de tunnel.

Dans les bosses et les dépressions.

Dans les fossés sans épaulement dur (la végétation favorise la condensation de l’humidité).

Comme vous le savez, la glace se forme lorsque la température atteint 0 degré, mais le thermomètre doit dépasser 4 degrés pour qu’il se transforme en eau. Ne baissez pas la garde même si vous pensez qu’il ne gèle pas. Ni si vous voyez le soleil et qu’il semble que la route soit en parfait état. Pendant les dernières heures de la nuit et jusqu’à l’aube, ce sont les heures les plus froides de la journée… s’il y a de l’humidité, soyez prudent. Évitez de conduire la nuit, plus vous avez de visibilité en hiver, mieux c’est.

Faites également attention lorsqu’il y a de la neige. Il est courant que les gens suivent les traces d’autres véhicules, là où la neige se compacte et se transforme en glace.

De plus, dans ces conditions météorologiques, il est vital d’augmenter la distance de sécurité. La distance parcourue par un véhicule entre le moment où le conducteur appuie sur le frein et l’arrêt de la voiture augmente considérablement. Avec plus d’espace entre les véhicules, il y aura plus de marge de manœuvre sans risque de collision si vous ou le véhicule devant vous dérape sur la glace.

Des questions sur votre vitrage automobile ? Contactez nos experts gratuitement.

Nos centres vous accueillent pour tous vos problèmes de vitrage et d’éclairage automobile. Besoin de changer un pare-brise ? Vous désirez un remplacement d’optique de phare ? Nous nous occupons de vous quelque soit votre sinistre. Qu’il soit couvert ou non par votre assurance Bris de Glace, un seul réflexe : A+GLASS

Réservez en Quelques Clics !

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
TROUVEZ UN CENTRE