EXTRAIT : Cargo Sous Terrain est un système de transport autonome zéro émission pour les petites charges pour décongestionner le réseau routier suisse.

Cargo Sous Terrain, voici l’Hyperloop suisse à basse vitesse

Cliquez ici pour Nous Appeler Gratuitement

Publié par aplusglass.com – Mise en ligne le 26/07/2022

Il y a quelques années, on parlait beaucoup du Tesla Hyperloop. Cette idée de transport s’est essoufflée au fil des ans, mais maintenant Cargo Sous Terrain a un projet similaire… qui, étant plus modeste, semble considérablement plus probable. Ils ont l’intention d’avoir leur première série de tunnels souterrains, avec 10 arrêts et 70 km prévus pour commencer à recevoir du fret en 2031.

L’idée est de développer un système de transport autonome à zéro émission pour les petites charges qui peut décongestionner le réseau routier suisse. Les projections indiquent qu’il pourrait y avoir près de 40 % de trafic en plus en 30 ans. Au lieu d’essayer d’expédier des marchandises à des vitesses vertigineuses dans des tubes à vide, Cargo Sous Terrain a pensé d’une manière plus humble et accessible.

Le Cargo Sous Terrain pour faciliter le transport de marchandises 

Chaque tunnel aura un diamètre d’environ 6 mètres et un sol plat divisé en trois voies. Les petites nacelles de fret voyagent le long de ces voies à des vitesses d’environ 30 km/h. Elles seront assez grandes pour contenir une palette ou deux, et il y aura des refroidisseurs disponibles pour les produits frais. Elles se déplaceront sans conducteur, propulsées par des moteurs électriques, qui seront alimentés par induction.

Ces modules seront chargés dans des installations logistiques offshore, puis descendus par ascenseur jusqu’aux rampes d’entrée/sortie du système de tunnels. Les voies extérieures des tunnels seront à sens unique, tandis que les voies intérieures pourraient faire varier le sens de circulation pour éviter les embouteillages, dans le cas où un grand nombre de modules attendraient d’un côté.

Cargo Sous Terrain indique un coût d’environ 3 milliards d’euros pour construire et exploiter le premier tronçon entre Zürich et Härkingen/Niederbipp, et qu’il sera entièrement financé par des fonds privés. En effet, le Conseil fédéral suisse a exclu un cofinancement avec des fonds publics, mais le gouvernement suisse entend préparer législativement la réalisation de cette infrastructure.

Le projet est entré dans la phase de permis de construire et ils ont déjà commencé à étudier les emplacements des 10 premiers centres, en priorisant les emplacements qui supprimeront le plus de trafic des routes. Si tout se passe comme prévu, le réseau de tunnels du CST s’étendra sur quelque 500 km à travers le pays, de Genève à Saint-Gall, avec des embranchements courts vers Bâle, Lucerne et Thoune.

En plus de réduire le trafic, l’idée est d’avoir un impact minimal sur la vie quotidienne des citoyens. Il devrait être presque invisible à l’œil, très silencieux et entièrement alimenté par des énergies renouvelables.

Des questions sur votre vitrage automobile ?
Contactez nos experts gratuitement.

Nos centres vous accueillent pour tous vos problèmes de vitrage et d’éclairage automobile. Besoin de changer un pare-brise ? Vous désirez un remplacement d’optique de phare ?
Nous nous occupons de vous, quelque soit votre sinistre. Qu’il soit couvert ou non par votre assurance Bris de Glace, un seul réflexe : A+GLASS

Réservez en Quelques Clics !

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
TROUVEZ UN CENTRE