EXTRAIT : Des marques telles que Bentley et Jaguar-Land Rover pourraient souffrir du Brexit.

Articles Presse A+GLASS : Le Brexit risque de porter un coup dur à l’industrie automobile britannique

Cliquez ici pour Nous Appeler Gratuitement

Publié par aplusglass.com – Mise en ligne le 27/01/2019

Le Brexit va porter un coup dur à l’industrie automobile britannique. De nombreuses entreprises sont confrontées à de graves problèmes en ce qui concerne la sortie de l’Union européenne.

 

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne devrait avoir lieu à la fin du mois de mars de cette année et devrait engendrer d’importantes répercussions sur le plan socioéconomique. La voiture n’échappant pas à ce grand changement politique, de nombreux constructeurs pourraient subir des pertes et être sérieusement affectés.

 

Bien que des marques telles que McLaren et Aston Martin se préparent déjà pour le lendemain du Brexit, d’autres pourraient être ébranlées violemment par ce changement important. Comme indiqué, Jaguar-Land Rover a confirmé que la production serait fermée pour une semaine supplémentaire du 8 au 12 avril.

 

Le Brexit un mal pour l’industrie automobile britanique

 

Cela signifie que les trois sites de production basés au Royaume-Uni seront affectés, comme prévu, car le constructeur avait déjà mis en garde sur l’impact du Brexit. Pendant ce temps, la production en Chine a déjà été réduite en raison de la baisse de la demande.

 

Plus tôt ce mois-ci, Jaguar Land Rover avait déjà annoncé son intention de supprimer jusqu’à 5 000 emplois au Royaume-Uni, une décision qui devrait toucher à la fois les employés et les dirigeants. Cette décision a été prise en raison des faibles ventes enregistrées en 2018, en baisse de 4,6 % par rapport à l’année précédente, avec un total de 592 708 véhicules vendus. Cependant, ce n’est rien comparé à la baisse de 21,6 % enregistrée en Chine.

 

Le constructeur britannique, qui a déjà confirmé qu’il ne serait pas présent au salon de l’automobile de Genève 2019, qui se tiendra du 7 au 17 octobre, pour des raisons financières, avec des chiffres en baisse de 1,5 % au Royaume-Uni et de 7,8 % en Europe.

 

Bentley, une reprise ralentie par le Brexit

 

Bentley est une autre marque pour laquelle la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pourrait avoir des effets négatifs. La société britannique enregistre des pertes ces dernières années et les actionnaires du groupe Volkswagen lui ont déjà adressé un ultimatum dans lequel ils exigent d’obtenir des résultats au cours des deux prochaines années. Toutefois, le Brexit pourrait contribuer à l’incapacité d’atteindre cet objectif.

 

Selon les informations de Reuters, Bentley devrait être rentable cette année, mais le Brexit pourrait représenter un « risque fondamental », selon le directeur de Bentley, Adrian Hallmark.

 

Bentley a perdu 156 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de l’année dernière, ce qui pourrait signifier que le Brexit est arrivé au pire moment. Et étant donné que le gouvernement britannique a rejeté l’accord négocié par le Premier ministre Theresa May et l’Union européenne, des entreprises telles que Bentley s’inquiètent maintenant de ce qui va se passer dans les deux prochains mois.

Des questions sur votre vitrage automobile ? Contactez nos experts gratuitement.

Nos centres vous accueillent pour tous vos problèmes de vitrage et d’éclairage automobile. Besoin de changer un pare-brise ? Vous désirez un remplacement d’optique de phare ? Nous nous occupons de vous quelque soit votre sinistre. Qu’il soit couvert ou non par votre assurance Bris de Glace, un seul réflexe : A+GLASS

Réservez en Quelques Clics !

PRENEZ RENDEZ-VOUS
TROUVEZ UN CENTRE