EXTRAIT : Aujourd’hui, nous époussetons le passé de Citroën pour nous souvenir de l’incroyable histoire de la Citroën Visa GTI.

Articles Presse A+GLASS : L’histoire de la Citroën Visa GTI

  

Cliquez ici pour Nous Appeler Gratuitement

Publié par aplusglass.com – Mise en ligne le 07/01/2021

Aujourd’hui, nous époussetons le passé de Citroën pour nous souvenir de l’incroyable histoire de la Citroën Visa GTI. Elle a succédé à la Citroën Ami et a été la prédécesseur de la Citroën AX. Nous parlons d’un modèle qui a surfé sur la vague des petites voitures de sport des années quatre-vingt. 

C’est en 1978 que la maison française présente le successeur de l’Ami. C’était une voiture compacte abordable et modeste destinée aux familles avec une gamme de moteurs composée de deux niveaux de puissance : 35 et 50 ch. On parle, en effet, de la Citroën Visa. Un modèle arrivé à une époque, les années 80, où les petites voitures racées avaient la côte.

Citroën Visa GTI une petite sportive agréable

La Renault 5 Turbo, la Ford Fiesta XR2, la Volkswagen Golf GTI, la Fiat Uno Turbo ou la Peugeot 205 GTI (qu’il ne faut pas perdre de vue dans cet article) étaient le meilleur exemple de ces compactes sportives qui offraient du plaisir à tous publics. Le Visa Citroën avait tous les ingrédients de la recette, mais elle manquait quelque peu de saveur.

Ses premières variantes plus performantes sont arrivées en 1982 avec la Visa GT (80 CV) et de la Visa Crono (93 CV), mais ce n’était pas suffisant. Trois ans plus tard, en 1985, la Citroën Visa GTI voit le jour : la dernière et définitive version sportive qui dégage un attrait unique qui lui vaut de devenir l’un des modèles les plus précieux du monde du rallye. Quelque chose qui ne l’a pas empêché de réussir sur l’asphalte.

La Citroën Visa GTI (1985-1988) n’a pas suivi la mode du moment et ce n’était pas une jolie voiture, mais c’était différent. À l’avant, elle arborait des phares ronds doubles et à l’arrière un petit becquet, mais ce qui a attiré l’attention, ce sont ses passages de roues élargis : une mesure adoptée pour que les roues avant s’insèrent à l’intérieur du corps.

Pourquoi ont-ils fait ça ? La raison est simple : la Visa GTI était équipée du bloc 205 GTI. Un mouvement à l’origine de l’association entre Citroën et Peugeot, qui avait racheté la marque au chevron en 1975. Il s’agissait d’un moteur 1.6 de 105 ch (qui atteindrait 115 ch en 1986) à traction avant qui ne rentrait pas dans les dimensions compactes de la Citroën Visa.

À ce moteur puissant, ils ont ajouté des suspensions plus fermes et abaissées pour concevoir un ensemble aussi amusant qu’efficace et précis. La Citroën Visa pesait 870 kilos, ce qui a contribué à en faire une voiture agile et rapide : elle passait de 0 à 100 km/h en neuf secondes et affichait une vitesse de pointe d’environ 180 km/h. 

Le seul défaut constaté était son instabilité, dû au fait que l’essieu arrière était plus étroit que l’avant. Quelque chose que beaucoup ont oublié quand ils ont pris le volant de la Citroën Visa.

Des questions sur votre vitrage automobile ? Contactez nos experts gratuitement.

Nos centres vous accueillent pour tous vos problèmes de vitrage et d’éclairage automobile. Besoin de changer un pare-brise ? Vous désirez un remplacement d’optique de phare ? Nous nous occupons de vous quelque soit votre sinistre. Qu’il soit couvert ou non par votre assurance Bris de Glace, un seul réflexe : A+GLASS

Réservez en Quelques Clics !

APPELEZ NOUS GRATUITEMENT
TROUVEZ UN CENTRE