EXTRAIT : 20 % des acheteurs de véhicules neufs n’ont jamais utilisé 16 des 33 technologies qui équipaient leur voiture

 

Articles Métiers A+GLASS : Voici les technologies peu utilisées dans les voitures modernes

Cliquez ici pour Nous Appeler Gratuitement

Publié par aplusglass.com – Mise en ligne le 16/02/2021

nuit

L’une des phrases les plus répétées lors du lancement d’un nouveau modèle est « avec beaucoup plus de technologie ». Et c’est vrai. Les voitures ont considérablement augmenté leur contenu technologique, grâce à la miniaturisation des composants, leur prix plus bas et toutes les possibilités offertes par Internet appliqué aux voitures.

Mais est-ce vraiment une technologie utile ? Pour le savoir, nous allons utiliser les résultats de l’étude du rapport Drive Interactive Vehicle Experience (DrIVE) de JD Power. Ils y soulignent que 20 % des acheteurs de véhicules neufs n’ont jamais utilisé 16 des 33 technologies qui équipaient leur voiture.

Ce n’est pas anodin, puisque ces technologies ne sont pas gratuites, loin de là. L’étude a interrogé 4 200 propriétaires au sujet de leurs nouvelles voitures au cours des 90 premiers jours d’utilisation. Bien qu’ils soient aux États-Unis, les résultats peuvent être extrapolés à l’Europe. Voici les cinq technologies les moins utilisées :

Assistants de recherche d’entreprise, tels que les restaurants et les stations-service (43 %)

Routeur intégré (38 %)

Système de stationnement automatique (35 %)

Affichage tête haute (33 %)

Applications intégrées dans l’équipement d’infodivertissement (32 %)

Des technologies qui font doublon avec votre smartphone

Si nous analysons attentivement chacune de ces options, nous voyons que trois d’entre elles ont une explication assez claire : ce sont des technologies dont disposent déjà les téléphones portables. De plus, la facilité d’utilisation de certains de ces systèmes d’infodivertissement laisse beaucoup à désirer. 

JD Power attire également l’attention des marques et de leurs commerciaux, qui n’expliquent pas toujours aux clients les systèmes intégrés dans le véhicule ou la nécessité d’en activer certains. « Les 30 premiers jours d’utilisation de la voiture sont essentiels pour établir cette relation technologique », explique Kristin Kolodge, responsable du secteur au cabinet de conseil. Ils n’approuvent ni Apple ni Google, car l’étude indique que les systèmes d’exploitation que les deux technologies ont développés spécifiquement pour la voiture figurent sur la liste des éléments que de nombreux clients « ne veulent pas dans leur prochaine voiture ». 

Au-delà de ces assistants virtuels, il est apparu que d’autres systèmes très utiles en principe ne sont pas utilisés, comme le système Head-up Display qui projette des données sur le pare-brise ou les automatismes d’aide au stationnement.

Les systèmes les plus acceptés et les plus demandés sont les systèmes de sécurité tels que l’alerte d’angle mort, le freinage d’urgence, le régulateur de vitesse adaptatif ou ceux qui diagnostiquent l’état de la voiture, bien qu’ils soient intégrés et ne soient pas gérés via une connexion externe.

Lors de l’achat d’une voiture neuve, il est essentiel de bien l’équiper pour pouvoir la revendre plus tard sur le marché de l’occasion à un prix plus élevé et éviter qu’elle ne se déprécie davantage. Bien entendu, il est pratique de savoir quels sont les équipements les plus demandés. Par conséquent, savoir ce que les gens utilisent est essentiel et cette étude nous donne un indice très important : miser sur les équipements de sécurité et uniquement sur les équipements technologiques quand on sait que l’on va vraiment en profiter.

Pour finir de décider de l’équipement de la voiture, rien de mieux que de s’intéresser à son fonctionnement. Misez sur des systèmes intuitifs au début et évitez ceux qui compliquent la vie au volant (qui augmentent l’insécurité, car ils peuvent être distrayants, ce que les assureurs savent). Sachez que parfois la technologie peut également augmenter le coût des réparations. Par exemple, remplacer un pare-chocs par des capteurs de stationnement ou une caméra coûtera plus cher que le remplacement d’un classique, tout comme il faudra plus de travail pour changer la vitre d’un pare-brise avec un capteur de lumière et un essuie-glace qui capte la pluie.

Des questions sur votre vitrage automobile ? Contactez nos experts gratuitement.

Nos centres vous accueillent pour tous vos problèmes de vitrage et d’éclairage automobile. Besoin de changer un pare-brise ? Vous désirez un remplacement d’optique de phare ? Nous nous occupons de vous quelque soit votre sinistre. Qu’il soit couvert ou non par votre assurance Bris de Glace, un seul réflexe : A+GLASS

Réservez en Quelques Clics !

PRENEZ RENDEZ-VOUS
TROUVEZ UN CENTRE